Le profil de l'eau bière

La bière sans alcool

La bière sans alcool est une nouvelle tendance dans l’industrie et elle est acceptée par le public. Elle a été introduite par des brasseries comme MillerCoors, SABMiller et Heineken.

La bière sans alcool existe depuis un certain temps, mais ce n’est que récemment que le public a pris conscience de cette option. Comme de plus en plus de personnes essaient de réduire leur consommation d’alcool, la bière sans alcool devient une alternative populaire pour ceux qui veulent profiter du goût de la bière sans s’enivrer.

Les bières sans alcool sont disponibles en bouteilles ou en canettes et peuvent être achetées en ligne ou dans ton épicerie locale. Elles existent dans des saveurs comme le citron, l’orange, la limonade à la fraise, le thé glacé à la framboise et la root beer. C’est une option qui arrive chez toutes les grandes brasseries industrielles, et qui ne saurait tarder dans les brasseries artisanales. Mais comment arrive t-on à faire de la bière sans degrés d’alcool.

Comment fait-on de la bière sans alcool ?

Biere sans alcool, bieres, brasserie, saveur, blonde, taux, tourtel, ipa, prix, beer, bouteilles, aromatisee, citron, saveurs, amazon, twist, gout, edmond

Les bières sans alcool sont le plus souvent obtenues par fermentation rapide. Il existe un procédé reposant sur la filtration de la bière : une membrane retient les molécules d’éthanol. En règle générale, la plupart des bières sans alcool vendues sur le marché contiennent moins de 1 degré d’alcool ( pour rappel, 1 degré d’alcool correspond à 8 grammes d’alcool pur par litre).

La bière sans alcool peut être produite à partir de bière conventionnelle par un processus d’osmose (filtration de l’alcool) ou par évaporation à une température de 80° pour expulser les molécules d’éthanol. Le défi était de maintenir la teneur en alcool en dessous de 1,2 % ABV tout en conservant l’arôme.

Une technologie de microgrillage et d’osmose permet aujourd’hui de produire des références avec une teneur en alcool de « 0,0% ». Le nombre de bières à 0 % est en augmentation. En Espagne, notamment, les bières sans alcool sont à 0 %.

Dans d’autres cas, une fermentation à basse température peut limiter l’extraction des sucres du malt, ce qui limite la production d’alcool. Sélectionner un malt à faible fermentabilité rend le processus plus efficace. Il en va de même pour les levures spéciales qui gèrent mal le maltose et le glucose, et qui ont donc une teneur en alcool plus faible. Le houblon jouera un rôle important dans la composition de l’arôme et contribuera à la conservation naturelle des bières sans alcool.

La consommation de la bière sans alcool

Le marché des bières sans alcool semble être assez limité si l’on considère le nombre de références existantes par rapport aux bières alcoolisées. Début 2017, le marché des bières sans alcool représentait 1,77% du marché total de la bière. La majeure partie des bières sans alcool sont des lagers.

D’un point de vue social, les bières sans alcool ont souvent une connotation peu favorable, et Heineken a par exemple dû retirer la bière Buckler du marché aux Pays-Bas en raison d’un sketch de l’humoriste Youp van ‘t Hek qui se moquait de sa faible teneur en alcool.

En revanche, ils ont été présentés pendant des années comme des substituts pour les personnes qui souhaitaient réduire leur consommation d’alcool, et ont donc été recommandés aux alcooliques, aux femmes enceintes et aux Sam, conducteurs « désignés » lors de fêtes. Les démarches des producteurs pour qu’elles ne soient plus différentes d’un point de vue gustatif s’accompagnent de tentatives de réhabilitation des bières sans alcool, notamment en établissant une comparaison avec un soda et non une bière. On peut voire des dériver arriver aujourd’hui en France, comme les Hard Seltzer ou les Craft Kefir.

La bière sans alcool et l’Islam
Selon la religion musulmane, l’alcool est prohibé. La tolérance est donc plus ou moins stricte envers les bières sans alcool, allant de l’interdiction totale des actions visant à acheter ou participer au commerce de l’alcool incluant les substituts, à la tolérance pour les boissons dites sans alcool même avec de faibles taux (moins de 1 %) car il n’est pas possible d’être saoul avec un taux si faible, en passant par la limitation aux bières à 0,0 %, parfois appelées Halal. Sans distinction entre les taux, les bières sans alcool vendues au Moyen Orient représentent le tiers des ventes mondiales. En particulier, l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Égypte et les Émirats arabes unis, pays respectant la tradition, en consomment.

1 réflexion sur “La bière sans alcool”

  1. France
    Heineken
    Brewdog nanny state
    Schneider weisse
    Nanny state
    Ipa
    Europe
    Alcool parfum cerise
    Auchan
    Bundaberg
    Brooklyn
    Grolsch
    Bavaria

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.