Etanchez votre soif d'apprendre la bière !

Goutez, testez, échangez, apprenez…

Apprendre la bière

Des articles, des tutos, des recettes... pour démarrer ou se perfectionner dans le milieu brassicole.

Echanger sur la bière

L'univers brassicole existe depuis bien longtemps, mais évolue.
Nous y participons !

S'entraider autour de la bière

Achats de groupe, matériel d'occasion, tips... n'hésitez pas à faire évoluer notre communauté.

brassage biere

Devenir le maître du brassage de la bière

Maîtrisez les étapes du maltage à la mise en bouteille de la bière. Découvrez des conseils et des astuces pour améliorer votre technique de brassage et faire de chaque brassage un pas de plus dans la cour des grands.

Les différents styles de bières

Blanche, blonde, brune, rousse… Belge, American, Russian… Trop de nom pour y voir clair ? 
Découvrez tous les styles de bières, leurs histoires et comment les déguster.

Tout savoir sur le matériel de brassage

Brasser de la bière, que ce soit dans un objectif amateur ou professionnel, demande du matériel. Nous vous accompagnons pour améliorer votre confort de brassage… ou choisir votre tireuse à bière.

Découvrez les ingrédients de la bière

Pour concevoir de la bière, il faut quatre ingrédients principaux : eau, malt, houblon et levure. Une bière de qualité contient des composants de qualité.
Maîtrisez tout ce qu’il y a à savoir sur les ingrédients.

À la découverte des brasseries

Voyager à travers les différentes brasseries et améliorez votre culture en biérologie.

Définition de la bière

La bière est une boisson alcoolisée issue de la fermentation alcoolique d’amidon végétal tel que l’orge, le maïs, le riz, la banane, le manioc… Elle est obtenue après une étape importante de la production, du brassage et de la fabrication de la bière. C’est l’origine des mots brasseur et brasserie. C’est la plus ancienne boisson alcoolisée reconnue dans le monde et la boisson alcoolisée la plus consommée après l’eau et le thé.

Les bières d’aujourd’hui (issues du Moyen Âge) sont généralement fabriquées à partir d’eau, de malt d’orge (parfois additionné d’autres céréales) et de houblon. Le houblon, en particulier, donne à la bière sa saveur et son amertume et agit comme un conservateur. La boisson est consommée à la pression, en bouteille ou en canette. La bière est produite de manière industrielle ou artisanale dans des brasseries, mais aussi par des particuliers. En Europe francophone, les régions traditionnelles productrices de bière sont l’Alsace, le Nord-Calais et la Belgique.

La consommation de bière donne lieu à de nombreux festivals, tels que l’Oktoberfest, le World Beer Festival, la Journée internationale de la bière, etc., et donne également lieu à de nombreux jeux de boisson, tels que le beer pong, le flip cup, les beer sticks, les beer boots ou le barasone. Il existe sur le marché des versions à très faible teneur en alcool : les bières sans alcool (de 2° à 0°). Contrairement aux autres boissons « sans alcool », elles se préparent de la même manière que les bières classiques.

Comment brasser la bière ?

Quelques points généraux sur la production de la bière artisanale

Les ingrédients de la bière artisanale

Partons du début. La bière artisanale est constituée de quatre ingrédients principaux : le malt (le grain germé de l’orge, du blé ou du seigle), le houblon (les plantes grimpantes utilisées pour rendre la bière amère et aromatisée), la levure (les cellules de champignons qui provoquent la fermentation des matières animales ou végétales)) et l’eau.

Équipement pour fabriquer de la bière

Pour réussir une bière, un brasseur doit être correctement équipé pour brasser ! Préparez 3 cuves ou marmites, un pour l’empâtage et le brassage, un autre pour chauffer l’eau afin de laver le grain usé, et le dernier pour faire bouillir la boisson. Vous avez également besoin d’une grande passoire (ou couscous), d’un brûleur puissant, d’un moulin à grains, d’une spatule et d’un dernier récipient pour la fermentation.
En gardant l’équipement propre, vous régulerez la qualité de la bière et exclurez l’aluminium qui pourrait réagir avec la boisson. Enfin, choisissez des cuves en acier inoxydable, plus adaptées au lavage et plus neutres pour la fabrication de la bière !

Kit de brassage à domicile pour les apprentis brasseurs

Pour votre premier brassage et face à une grande variété de méthodes et de recettes de bière, il existe des kits de brassage préconçus qui regroupent les recettes, le matériel et les matières premières nécessaires à la production.

Choisissez votre recette de bière parmi une variété de possibilités

Comme on aime à le dire, la bière a une saveur beaucoup plus riche que le vin. Redoublez d’ingéniosité et ajoutez des ingrédients surprenants à vos recettes, en plus des classiques teintes dorées, blanches, brunes ou ambrées !

Étapes du processus de brassage de la bière artisanale

Rassembler les ingrédients, rassembler l’équipement, formuler la bière, poser les bases : il est temps de passer aux choses sérieuses et de commencer à fabriquer votre propre bière artisanale.
Selon l’IFBM et la terminologie technique, « la bière est le produit de la fermentation du moût de bière, un liquide sucré dans lequel la poudre de malt (ou d’orge maltée) est macérée dans de l’eau à la température appropriée pour séparer le liquide de la matière solide, en faisant bouillir ce liquide avec du houblon ». En pratique, de quoi s’agit-il et quelles sont les étapes de fabrication ? En voici un exemple non exhaustif, mais qui illustre les grandes étapes de brassage.

Le brassage de la bière

Après avoir sélectionné votre base de malt, broyez-le dans un moulin à grains. Cela permet au contenu du grain de s’écouler de l’enveloppe et il ne reste que l’amande.
REMARQUE : L’étape du maltage est sautée lorsque vous obtenez du malt pré-séché. Sinon, vous devrez commencer avec des grains d’orge, les faire tremper, puis les faire germer. Une fois la germination terminée, la phase de séchage viendra clore le processus. La température de séchage (air chaud) aura une incidence directe sur la couleur du malt. Le type de bière dépend du type de malt. Les bières brunes font appel à des malts caramel, les lagers à des malts pâles et les bières brunes à des malts ambrés !

Brasser et empâter sa propre bière

Préparez une quantité d’eau froide de la moitié du volume de la bière prévue, chauffez-le à 70 °C sur le brûleur et ajoutez le malt. Mélangez à l’aide d’une spatule jusqu’à obtenir ce que l’on appelle une texture de « gruau ». Le mélange ne doit pas être trop épais, même si vous ajoutez de l’eau ! Surveillez votre température corporelle et attendez qu’elle se stabilise entre 60 et 65 °C. Une fois ce niveau atteint, faites cuire le mélange pendant une heure en maintenant une température similaire, et n’oubliez pas de remuer régulièrement ! Après une heure, augmentez la puissance du brûleur à 77 °C et vérifiez que la préparation brûle. Le but est d’extraire l’amidon contenu dans le malt et de le transformer en sucre.

Concassage du malt

Dans le même temps, chauffez à 77 °C un bidon d’eau dont le volume doit être égal au volume de bière attendu. La passoire (panier à malt) est placé sur une cuve, et le mélange d’eau et de malt est placé dans une cuve appelée « cuve de filtration » pour obtenir le moût sucré. Comme vous le savez, le mou est un liquide légèrement sucré filtré à partir d’un mélange épais de malt et d’eau. On verse de l’eau à 77 °C sur le mélange pour obtenir du maltose.
Il faut maintenant faire bouillir le moût jusqu’à ce qu’une couche de mousse se forme. Une fois là, il est conseillé de baisser le feu tout en remuant régulièrement, en veillant à maintenir la température, sinon le sucre va couler et la bière sera amère !
Une fois que le feu est réduit et que la mousse est retombée, ajoutez 1/3 du houblon. Après 30 minutes, ajoutez 1/3 du houblon, puis répétez l’opération après 15 minutes. Le calcul est simple : vous avez utilisé tout le houblon ! Vous arrêterez le feu 15 minutes après avoir versé le dernier 1/3, le processus devrait prendre 60 minutes depuis l’ajout de la première partie du houblon, soyez prudent !

Refroidissement de votre brassage maison

Le but est de faire passer le moût de 100 °C à 20 °C le plus rapidement possible.
Il existe plusieurs options : l’utilisation d’une boucle d’eau froide, à travers un serpentin, est préférable. D’autres méthodes existent, comme le fait de placer le pot dans un bac rempli de glaçons.

Fermenter sa propre bière

La fermentation est la dernière étape pour donner à la bière sa saveur traditionnelle. Apparemment, c’est ce que fait la levure pour convertir les sucres du malt en alcool et en dioxyde de carbone.
La levure est ajoutée sous agitation constante pour stimuler la formation de bactéries nécessaires à la fermentation.
Désormais, il est nécessaire d’éliminer le dioxyde de carbone en utilisant un système d’émission de dioxyde de carbone. Pas de panique, le kit traditionnel fournit un tube qui peut être placé dans le trou du couvercle. Avec un système de désinfection placé à l’autre extrémité du tube, le gaz s’échappe et n’atteint pas le moût.
Dès le premier bouillonnement, la fermentation commence. Il faut donc 3 jours pour retirer le drain de CO2 et le remplacer par un bulleur. L’infusion doit être déplacée dans un endroit sombre et attendre selon le temps de fermentation préconisé par la notice (généralement 2 semaines) ! Cette étape est critique pour la teneur en alcool finale de la bière.

Bière artisanale en bouteille

Les règles sont simples : récupérez le biberon, stérilisez-le et retournez-le pour le faire sécher. La même opération est à prévoir pour une casserole propre !
Pour carbonater la bière, prévoyez de diluer 3 cuillères à soupe de miel dans 12 cl d’eau, mettez le mélange dans une casserole, et versez-y le moût. Enfin, il est temps d’embouteiller la bière avec un siphon (le kit fournit un tube pour cela). Il est recommandé de bien couvrir le tube et de laisser le tout reposer dans un endroit sombre pendant deux semaines.
Passé ce délai, vous pouvez entrer dans la phase tant attendue et déguster votre homebrew !

Quelle bière choisir ?

Heineken, Goudale, Jenlain ou encore Chouffe, avec une grande variété de bières. On mange toujours la même chose par peur d’être déçu. Si vous cherchez à découvrir de nouvelles saveurs, ou si vous rencontrez un invité qui aime la bière, mais ne sait pas laquelle choisir, nous partagerons avec vous nos conseils pour trouver la meilleure bière en toute occasion. Nous prendrons exemple ici sur des bières industrielles, mais n’hésitez pas à vous tourner vers des bières artisanales : meilleures pour l’économie, pour l’écologie et pour votre santé (flore intestinale)…

Blanche, dorée, ambrée, brune : quelle est la différence entre les bières ?


Lorsque vous arrivez à la section des boissons, vous pouvez généralement y rester pendant trois heures sans pouvoir décider quelle bière acheter. Blanc, or, ambre, marron, mais d’où vient cette différence de couleur ?

Les blancs sont principalement constitués de froment (blé), qui ne germent habituellement pas, d’où leur couleur. Ce sont les bières légères que nous apprécions pour un rafraîchissement rafraîchissant. L’Allemagne et la Belgique offrent une grande variété de bières blanches délicieuses. On retrouve la Berliner Weiss, la Wheat Lager ou encore la Weizen.

Les bières blondes sont appelées en utilisant des malts pâles ou pâles non torréfiés. Il peut être de couleur plus ou moins dorée et sa saveur variera d’une bière à l’autre. Cependant, la bière dorée reste une bière sûre, car son arôme n’est souvent pas aussi fort que d’autres bières telles que la brune. Nous y avons trouvé Ale Pils, Ale Sweet and Strong, Abbey’s Beer ou Lager Sweet and Strong.

L’ambre se caractérise par le malt grillé, d’où sa couleur caramel. En bouche, il est plus fort que le blond. Il comprend Amber Ale, Bitter, IPA et Pale Ale.

Enfin, le brun est connu pour sa torréfaction intense. A la dégustation, des saveurs de café ou de caramel ressortent. Ils ne conviennent pas à toutes les papilles. Nous avons trouvé Dark Ale, Double d’Abbaye, Lager et Porter. Il existe également des bières brunes, comme la stout.

 

Bitter ou bière au café : laquelle choisir ?


Toutes les bières sont amères, mais à des degrés divers. Pour vous aider, vous pouvez vous référer à l’IBU (International Bitterness Unit). D’une manière générale, plus l’IBU est élevé, plus l’amertume est perçue, même s’il n’y a pas que ce critère pour juger si une bière est amère ou non.

Si vous souhaitez une bière un peu amère, vous aurez le choix entre 1664, Carlsberg, Budweiser, ou encore Goudale, Cuvées Trolls et Chouffe, qui fêtent cette année leurs 40 ans.

Pour une bière légèrement amère, la Leffe, l’Affligem, la Grimbergen ou la Cuvée des Jonquilles raviront vos papilles.

Enfin, plus vous aurez envie d’amer, plus les Kronenbourg, Leffe Brune, 5 AM, Stout ou O Hara Stout seront ambrés et conviendront à vos papilles. Une bière avec une forte saveur de café est généralement une stout ou une stout, comme la Guinness, la Murphy’s ou la Beamish qui sont très populaires en Irlande.

Même si l’amertume de certaines bières peut être similaire, toutes ont un goût bien spécifique. Certains seront citronnés, d’autres épicés, herbacés ou encore caramélisés. Chaque goût est différent, il est donc préférable de goûter quelques bières pour déterminer la vôtre.

Bières fruitées et aromatisées : lesquelles choisir ?


Vous aimez les bières douces et fruitées ? Dans ce cas, vous pouvez choisir parmi une grande variété de bières fruitées et sucrées à des degrés divers.

Vous pourrez donc facilement vous tourner vers des bières aromatisées comme la Lindemans à la pêche, la Hoegaarden et l’Edelweiss aux agrumes, la Leffe Ruby aux fruits rouges, et bien sûr la Kriek, la Liefmans Kriek ou la Celtika Cranberry et le Belzébuth rouge. Pour ceux qui n’aiment pas trop la bière, c’est l’occasion de se réconcilier avec cette boisson. Si la bière n’est pas votre truc, Skoll à la vodka et Outlaw à la tequila sont également des options. à votre santé !

Quelle tireuse à bière choisir ?

Les distributeurs de bière, également appelés pompes à bière ou machines à bière, sont de petits appareils ménagers utilisés pour servir de la bière pression. Il existe de nombreux modèles disponibles sur le marché, certains sont standard et d’autres sont spécialement conçus pour une certaine marque de bière. Pour choisir le bon équipement, différents critères doivent être pris en compte.
Certains brasseurs utilisent des marquages ​​​​de baril bien définis. D’autres, en revanche, sont dits standards, car ils s’adaptent à toutes les marques de fûts. Choisir le bon robinet de bière, en fonction de votre type de bière préféré ou de la marque que vous buvez habituellement, est un bon point de départ.

Pour ceux qui ont des goûts variés et qui n’hésitent pas à changer régulièrement de marque, certains modèles de machines à bière sont livrés avec des adaptateurs. Ces modèles standards sont disponibles pour des fûts déjà pressurisés ou non pressurisés. Ce sont également les modèles qui sont apparus pour la première fois sur le marché avant que le fabricant ne les spécifie pour la production. Cette compatibilité du distributeur de bière est possible grâce à l’adaptateur et à la cartouche de CO2 qui permet de pressuriser la bière. Les pompes à bière universelles sont disponibles dans une grande variété de modèles. Il existe aussi bien des références d’entrée de gamme que de très haut de gamme.

Il existe différents systèmes pour ceux qui préfèrent une bière spécifique.

La technologie BeerTender, fruit d’une collaboration entre Heineken et la marque Krups. Ce type de système s’installe sur des fûts de 5 litres déjà pressurisés et est compatible avec plusieurs marques de bière :
La technologie PerfectDraft est reconnue pour sa capacité à produire de meilleurs résultats. C’est aussi le système compatible avec la plupart des marques de fûts, puisqu’il en existe une trentaine de marques, dont :

Le système Sub développé par SEB et Heineken est compatible avec les marques suivantes :

Le système est utilisé dans des seaux de 2 litres (8 tasses) et une fois ouvert, le seau ne peut être consommé que dans les 15 jours.
Certaines pompes à bière sont conçues pour une utilisation quotidienne en raison de la facilité d’utilisation, de la technologie à utiliser et, surtout, du temps qu’il faut pour boire après l’ouverture du fût. Après ouverture du fût, la bière peut être conservée et bue jusqu’à 30 jours. D’autres, en revanche, sont destinés à un usage occasionnel. Enfin, certains sont assez polyvalents.
Par exemple, le modèle PerfectDraft est conçu pour les fêtes. Ils maintiennent la bière à bonne température tout au long de l’événement. Ils sont si efficaces que ces modèles sont même utilisés par des professionnels. La sous-technologie fait également partie des technologies utilisées occasionnellement.

D’autre part, la pompe à bière de type BeerTender convient à un usage occasionnel et quotidien.

Les tireuses à bière jouissent d’une grande réputation et sont devenues un équipement indispensable pour recevoir à la maison ou organiser des fêtes. C’est un privilège d’être quelqu’un qui peut servir une bonne bière pression à la maison, et cela dépend aussi de la situation financière. Heureusement, la fourchette de prix est large, et il en existe quelques-uns pour les petits budgets. Pour plus de 250 euros, ceux qui veulent vraiment mettre la main dessus trouveront facilement une machine universelle compatible avec de nombreuses marques.
Les brasseurs ont un système de refroidissement commun pour garder la bière au frais. Cependant, certains modèles permettent de gérer la température. En effet, toutes les bières ne sont pas servies à la même température. Par exemple, les personnes aux cheveux roux sont les plus chaleureuses. Ainsi, la gestion de la température peut être intéressante si vous changez fréquemment de marque ou de type de bière.
Afin de ne pas manquer de bière, ce qui peut être un drame lors d’une soirée, il est préférable de choisir un appareil avec un indicateur de bière restante. Les jours de protection font également partie des caractéristiques de certains modèles.

Sur le grand marché public, les tireuses à bière sont disponibles en capacités de 2, 5 et 6 litres.
Vous pouvez aussi trouver tous les modèles dans notre comparaison de distributeurs de bière.